Le Sénégal, se’ pas possible!

Au mois de janvier de cette année, je devais partir seule au Sénégal une dizaine de jours, j’avais pris mes billets d’avion et trouvé un super logement chez l’habitant.

J’étais tellement heureuse de faire ce voyage, il y a quelques années que je souhaitais le réaliser. Je n’avais rien de prévu en particulier, simplement profiter du moment et rapporter un peu de sable pour mon ami Jer. Il l’aimait tellement son pays.

Cette année j’ai voulu faire les choses bien et prendre les précautions nécessaires à ma maladie. Alors, j’ai pris une assurance voyage/annulation et j’ai pris rendez-vous à la médecine voyage. J’étais un peu juste niveau timing, surtout que d’après ce que j’avais lu, les vaccinations peuvent déclencher des poussées, mais je restais optimiste. Depuis mon diagnostic, on m’a toujours dit que je « pouvais vivre normalement » alors je ne m’inquiétais pas. Je stressais juste un petit peu pour la chaleur et le phénomène d’Uhthoff durant mon voyage. Je voyais ça un peu comme un test. Je n’avais aucune exigence de ce voyage afin de pouvoir prendre soin de moi au besoin, sans regret.

Sénégal et sep, le souci de la fièvre jaune

Le jour J, un peu stressée, je m’avance dans le bureau du médecin. Il analyse ma fiche et bloque sur un quelque chose. Là je comprends très vite que mon optimisme n’allait pas durer. Il m’annonce alors qu’il ne peut me vacciner contre la fièvre jaune. Le vaccin n’est pas alors pas obligatoire, mais très fortement conseillé quand on a des anomalies au niveau des défenses immunitaires.

Il faut savoir que, la sclérose en plaques est une maladie auto-immune, mes défenses immunitaires sont donc déjà défaillantes mais à ça s’ajoute un traitement de fond, qui, quel que soit le traitement, touche aux défenses immunitaires (immunomodulateurs ou immunosuppresseurs). Le vaccin pour la fièvre jaune étant un vaccin vivant, j’ai de très gros risques de contracter la fièvre jaune en me faisant vacciner. Alors c’est interdit. On peut en revanche me remettre un papier qui justifie le fait que je voyage malgré une contre-indication, mais, c’est avec un risque très élevé que je la contracte en voyage.

La fièvre jaune est une maladie assez violente qui peut entrainer la mort. On n’en parle pas beaucoup, contrairement à d’autres maladies telles que Ebola, mais elle n’est pas moins violente. Ce n’était donc pas une option pour moi.

La fièvre jaune est présente dans une bonne partie de l’Afrique mais aussi en Amérique du sud dans des pays comme le Brésil ou encore une partie du Pérou. Ça calme pour une personne qui aime les escapades au soleil!

Voyages et vaccinations

À partir de ce jour, j’ai décidé que je ne voyagerai plus sans consulter cette carte, réalisée et maintenu par l’institut Pasteur.

C’est une carte avec des indications conformes aux recommandations du haut conseil de la santé publique, elle donne par pays les vaccins nécessaires, chimioprophylaxie contre le paludisme, zika, protection contre les piqûres de moustiques… Elle est utilisée par les médecins du voyage, je vous la recommande donc les yeux fermés.

Se’ pas si mal

En définitive, je dois juste adapter mes évasions et prendre toutes les précautions nécessaires. Après la tristesse, la colère et la résignation, j’en suis aujourd’hui je crois à la sagesse.  Je crois que ma sep m’a appris au quotidien, mais d’autant plus avec les voyages de ne pas avoir trop d’exigences et de prendre les choses comme elles viennent. En voyage comme dans la vie, j’écouterai mon corps et prendrai le temps de vivre, prendre le temps de la découverte, prendre le temps de la rencontre, et ne pas être dans l’urgence de tout vivre, de tout voir, et de ne se rendre compte de la beauté de l’instant.

 

PS. Un grand merci à Solène du blog Solcito qui a gentiment partagé la photo made in Sénégal qui illustre cet article. La photo reste la propriété exclusive de Solène.

Cet article a 3 commentaires

  1. Elle est top cette carte des maladies!
    Courage ma belle. Un raté d’un côté mène souvent à des découvertes inattendues tout aussi bien voire même mieux! Le voyage ne s’arrête pas là!

    1. Oui elle est vraiment très bien. Oui bien sûr, c’est juste triste de faire une croix sur des destinations mais bon, il faut faire avec! 🙂

  2. Bonjour Laurie,

    Je ne peux qu’adhérer au commentaire de Martine. Tu as choisi la voie de la sagesse et même si tu es triste de devoir faire une croix sur certaines destinations, ta santé est la chose la plus précieuse et tu as bien fait de t’adapter et d’écouter les recommandations des médecins.

    Prendre le temps et apprécier la beauté de l’instant, c’est ça le plus important. Les aléas de la vie, toutes ces choses par lesquelles on passe — et celles qui nous accompagnent le restant de nos jours — tu l’as dit : c’est ainsi, faut faire avec.

    Tout comme je ne peux pas me mettre à la place de ma maman, aveugle depuis maintenant tellement d’années, je ne peux pas non plus me mettre à la tienne, mais sache que je te suis là et que je te soutiens, même si je me fais parfois rare sur la Toile. Je suis admirative de ta force et de ton courage. Plein de belles pensées de Marseille, où je construis mon nouveau projet pro en tant qu’auto-entrepreneur ^^

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Donec nunc ultricies at facilisis suscipit commodo efficitur. leo ipsum