Inktober 2019

Cette année, j’ai décidé de me lancer dans la folle aventure Inktober. Je suis partie sur la liste de thèmes officielle. Ma charge de travail & mentale cette année est relativement importante, mais ces petites pauses quotidiennes pour dessiner étaient l’opportunité de prendre du temps pour moi et partager ce défi avec toute une communauté.

Je me suis toujours considérée comme une dessinatrice gribouilleuse passionnée, mais je n’ai jamais trop osé participer à un tel défi avec toutes mes imperfections. Pourtant cette année, ça m’a amusé, d’un jour à l’autre, avec les aléas du quotidien, chaque jour une nouvelle contrainte, une satisfaction jamais égale. C’était le moment de détente de mes journées, l’occasion de jouer avec l’imaginaire, mais aussi de suivre des artistes de tous horizons et de tous les styles. Inktober c’était aussi pour moi, dépasser mon propre jugement, ayant joué le jeu du partage, (sur @LA_Nomaditude) réel défi d’Inktober à mes yeux. J’ai aimé me laisser libre de dessiner sans me chercher de défaut et partager mon dessin du jour en l’état. Je ne sais pas si c’est quelque chose que j’ai appris de mes carnets créatifs ou si c’est le fait de dessiner chaque jour, mais c’est très libérateur et appréciable.

Inktober, en pratique, ça a donc été des moments de craquages, comme mon lion/ours/chat (on ne sait pas) pour le mot « wild » ou comme mon emballement sur le feutre pour le mot « swing ». Des inspirations variées entre la (pop) culture, mon imaginaire & même d’anciens dessins, comme le couple pour le mot « ancient » que j’avais imaginé il y a quelques années. (J’ai remis la date du dessin d’origine en petit) Je les avais créé et mis en scène dans diverses situations à l’époque. Enfin, c’est aussi des dessins que j’ai bien failli ne pas faire faute de temps, que j’ai tout de même fini par prendre… En résumé, des petits moments d’évasions quotidiens qui m’ont fait le plus grand bien en cette période ultra-chargée. Une reconnexion à la petite fille qui est en moi. Ça me donne envie de continuer.

Si vous ne connaissez pas Inktober, je vous invite à aller faire un tour sur twitter, instagram, Facebook avec le hashtags #inktober (et #inktober2019 pour voir les dessins de cette année) ou même dans votre moteur de recherche favori. Vous pourrez alors découvrir des styles et univers variés du monde entier, avec beaucoup de véritables œuvres d’art. Ce qui me fascine aussi dans ce défi créatif, c’est l’interprétation des thèmes par les participants. Il n’y a pas de vérité ou de logique, simplement la manifestation de la créativité de chacun. Tout le monde peut participer et contribuer à ce joli défi.

& vous, vous avez déjà participé à Inktober ? N’hésitez pas à partager vos réseaux/sites dans les commentaires pour partager vos créations ou vos coups de cœur de ce défi.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
suscipit sit odio Donec id, venenatis fringilla ante. Sed