Petit tour d’hélico en Martinique
22 mai 2016
2

Il y a quelque temps maintenant, pour fêter en quelque sorte nos anniversaires qui tombaient environ à la même période que notre séjour en Martinique, on avait décidé de se faire plaisir et on s’est entre autres offert une petite escapade en hélicoptère.

Nous avions donc réservé quelques jours avant via heliblue. Et puis ça a été le début d’une belle escapade malgré le temps tristounet ce jour-là. On a survolé des trésors de l’île comme le rocher du Diamant ou encore les Trois Ilets. Voici quelques souvenirs de ce petit moment de bonheur, enjoy!

Martinique en hélico

Martinique en hélico

martinique4

Martinique en hélico

Martinique en hélico

Martinique en hélico

Martinique en hélico

Martinique en hélico

Martinique en hélico

Martinique en hélico

Martinique en hélico

Martinique en hélico

Martinique en hélico

Martinique en hélico

Martinique en hélico

Surnommée « l’île aux fleurs » l’île est un véritable joyau de nature et ça ne nous a pas échappé vu d’en haut. De magnifiques paysages avec une dominante de verts sous nos yeux émerveillés. Visiter un lieu où l’on est jamais allé par les airs, me parait depuis presque inévitable. C’est peut être subjectif mais je trouve que la beauté des paysages est sublimée d’autant plus par la hauteur. En hélicoptère la vue est vraiment immense, surtout à l’avant, comme une agréable attirance du vide devant l’immensité du paysage. Je me suis sentie vivante, et toute petite! Vraiment petite! Mais tellement d’admiration qu’il ne m’était impossible d’en rester là.

Dans l'hélicoptère

NB. Je porte une casquette pour tenter de cacher un joli œdème sur mon visage :-/

Si vous me connaissez un peu vous devez bien vous imaginer qu’après ça j’avais envie que d’une chose, apprendre à piloter!  Ça a été le début de la fin, à vrai dire, je savais depuis mon tout premier vol en 2004 que j’aimais prendre l’avion et les sensations que ça procure. J’ai ensuite été intriguée en rencontrant une Thaïlandaise pilote, cette rencontre m’avait fait pas mal cogiter. Un « petit bout de femme » pilote, je trouvais ça génial et je l’admirais! Puis j’ai fait ce vol en hélico et là ça a été la révélation! Pourquoi pas moi?! Mais j’ai vite compris qu’apprendre à piloter un hélicoptère n’était pas dans mes moyens. (les avions en revanche, ça peut se tenter!)

Ça m’avait beaucoup marqué l’importance pour les martiniquais de préserver la nature, et j’étais d’autant plus impressionnée en observant l’île et ses îlets du ciel, malgré le temps gris de ce matin-là. Les couleurs ressortaient et la beauté des côtes était la cerise sur le gâteau. C’était parfait pour moi comme ça et je ne pouvais pas rêver mieux pour fêter mes 26 ans.

Martinique