Parcours d’une marchande de sourire
2 août 2016
2

Je vous présente aujourd’hui mon amie Brigitte. L’enfance de Brigitte n’a pas été un long fleuve tranquille, elle a perdu son père très jeune, et avec ses frères elle a connu foyers et familles d’accueil. Mature très tôt, elle a construit sa vie avec de lourds bagages et une force de s’en sortir exceptionnelle.

Nous nous connaissons depuis longtemps maintenant puisque nous étions dans le même collège. Je me rappelle très bien de son arrivée dans notre collège, visage d’ange, blonde aux yeux bleus, évidemment elle n’était pas passée inaperçue! Je m’étais dit à l’époque, (avant de la connaitre) que c’est le type de nanas avec qui je ne pourrais pas être amie. C’ qu’on peut être bête au collège, surtout qu’en réalité c’est une super nana : simple, ouverte, souriante et entière.

Dès la fin de la 3eme elle était motivée pour entrer dans la vie active, elle voulait faire un métier proche des gens, aimant les contacts humains et prendre soin des autres. Elle aurait aimé un métier comme psychologue mais elle ne pouvait faire de grandes études, ou encore éducatrice pour les jeunes en difficultés mais on lui avait déconseillé par rapport à son histoire personnelle. Elle a alors choisi un métier où elle pourrait prendre soin des gens et même leur distribuer des sourires, elle est devenue esthéticienne.

Elle a traversé des périodes difficiles, à une période on discutait beaucoup ensemble et avec mon père également. Je pense qu’à cette époque on a pas mal développé notre passion pour la psychologie toute les deux avec la personnalité de mon père et je crois que ça lui faisait du bien d’être comprise et écoutée par une figure paternelle.

Quelque temps plus tard, alors que j’étais en Ile de France, son histoire personnelle toujours compliquée et l’envie de voir de nouveaux horizons, elle a décidé de tout plaquer et de partir vivre de nouvelles aventures à la Réunion. Grande amoureuse de la nature, elle a très naturellement adopté mon île de cœur et très vite rencontré sa moitié. Nous nous y sommes retrouvé en 2014 et c’est comme si on ne s’était jamais quittée!

Après environ quatre ans, l’an dernier, elle est revenue vivre dans les Landes avec de beaux bagages : son chéri, son toutou et un heureux évènement imminent. Aujourd’hui elle est entrepreneuse, amicalement très bien entourée, maman d’une petite métisse trop mimi et quand on passe chez elle, l’ambiance réunionnaise est souvent au rendez-vous.

Brigitte c’est à mes yeux la femme la plus forte que je connaisse, et ça me ferait très plaisir qu’elle prenne pleinement conscience de cette force. Pleine de ressources, elle a toujours tout fait pour s’en sortir, même quand il fallait reculer pour mieux sauter ou que son entourage ne l’encourageait pas. Elle s’intéresse à tout ce qui touche au bien-être et à la psychologie, et là où d’autres auraient trouvé des excuses pour « mal tourner » ou se complaire dans leurs malheurs, elle a su trouver la force pour se construire en bossant très tôt et en prenant soin d’elle. Elle s’est créée seule une vie à son image, avec tous ses bagages dont certains devenus plus légers et de nouveaux remplis d’amour.

Je me demande si, petite, elle aurait pu s’imaginer un jour réaliser ce beau parcours, faire toutes ces belles rencontres, découvertes et ces choix de vie qui ne sont pas toujours les plus simples. J’estime, à mon humble avis, qu’elle peut être fière d’elle et je pense même que c’est un très bel exemple de réalisation de soi.