Mille et un sourires du Maroc
15 novembre 2016
8

Il y a un peu plus de deux ans maintenant, je suis allée découvrir le Maroc. J’avais décidé à la dernière minute d’aller chez l’habitant, mon amie Sophie ayant dû quitter Marrakech sans attendre. Je devais rejoindre mes collègues à Salé pour assister à un mariage à Rabat. J’ai voulu profiter de cette occasion pour découvrir le Maroc.

Une famille formidable

Sanaâ & Nohaila ont été des amours d’hôtes, elles m’ont accompagnées à différentes escapades et ont modelé mon séjour par leur bonne humeur et sourires. Je partageais quasiment tous mes repas du soir avec elles. Je faisais partie de la famille durant le séjour et je faisais presque illusion avec ma djellaba. (Bon ok c’est pas vrai, quoi qu’un marocain m’a demandé si j’étais berbère un matin!) Ils habitaient dans un quartier populaire de Marrakech, et c’était un dépaysement total pour moi de vivre la vie du quartier comme si c’était un petit peu mon chez moi. Aller au marché du coin, observer les mouvements du quartier avec la famille et le voisinage le soir, partager les repas et faire des courses en mobylette.

J’ai eu l’occasion de découvrir le hammam traditionnel, je m’entends, celui où tu y vas avec ton petit tabouret, savon noir et où tu fais tes affaires en costume d’Ève. Rien à voir avec ceux que j’ai pu connaitre jusqu’ici, j’en étais même très loin. Le soir c’était le moment pour moi de repenser à mes journées bien remplies et mesurer ma chance de vivre ce voyage. Vivre ces petits moments avec la famille et découvrir le Maroc autrement. J’ai passé un agréable séjour auprès et surtout grâce à cette adorable famille. Aujourd’hui c’est toujours un plaisir d’avoir de leurs nouvelles, en espérant y retourner prochainement.

Hôtes Maroc

Sublime Marrakech

J’ai beaucoup aimé la ville rouge et ses ruelles ocre, ses architectures couleurs sable. Sans parler de ma profonde admiration pour les palais orientaux. Une admiration qui remonte à très loin, des vieux films de mon enfance au palais de l’Alhambra, les palais orientaux et les paysages arides m’émerveillent. J’ai eu la chance de visiter un peu avec ma guide chouchou Nohaila. Elle m’a aussi mitraillée de photos, et je dois dire que c’est une très bonne photographe! Quelques images avant de poursuivre notre route vers Ourika.

guide Marrakech
Sublime Marrakech
Sublime Marrakech
Marrakech avec Nohaila
palais de la bahia
palais el Badi
palais el Badi

Pause nature à Ourika

La vallée de l’Ourika est une vallée du haut atlas marocain. Ce jour là je devais aller à Essaouira avec Sanaâ, ayant eu des problèmes de transport, nous sommes finalement allée à Ourika. Je n’étais pas vraiment habillée pour, mais il fallait grimper entre les roches et cours d’eau pour accéder à une cascade au beau milieu des montagnes. J’ai donc retiré mes tongs et un adorable groupe d’enfants nous aidaient à grimper. En y regardant bien, tous s’entraidaient, c’était magnifique. Au bout d’un moment nous voilà arrivées devant cette cascade. Superbement givrée. Un joli moment rafraichissant.

Nous sommes ensuite redescendus manger au bord de l’eau confortablement installées dans des fauteuils. Un bon tagine, traditionnellement mangé directement avec le pain et du thé, la base! Des musiciens pour égayer l’après-midi, des enfants qui barbotaient dans l’eau et des rires…  Une après-midi parfaite. À un moment, un homme a volé quelque chose à une famille toute proche de nous. Quand ils ont crié au voleur, tout le monde s’est mis à courir après le voleur! Rien d’anormal au Maroc, mais moi je suis restée bouche bée devant cette scène!

Ourika
vallée de Ourika
Ourikaaaa

Journey à Essaouira

Essaouira m’a fait penser à un petit village breton à la mode orientale. J’ai bien aimé me promener dans les ruelles, contempler les petites boutiques, et prendre l’air frais. Une journée colorée pour prendre l’air de la mer.

Essaouira

Sur la route de Salé & Rabat

Quand j’ai pris le train de Marrakech à Rabat, j’ai croisé des personnes attentionnées et souriantes. Elles me disaient de faire attention à certaines choses ou personnes, et étaient adorables avec moi. Une jeune étrangère qui voyage seule, c’était un peu intrigant. Et ça m’offrait en même temps cette chance de rencontrer des personnes protectrices et bienveillantes, à l’image de Sanaâ. Je me souviens de ce voyage comme si c’était hier. Je me souviens de ces paysages qui défilaient sur le chemin. Je me souviens de cette chaleur. Nous nous partagions mon éventail à plusieurs pour tenter de prendre un peu le frais. Je me souviens de ces sourires et de nos conversations ou semblant de conversations. Un joli souvenir de ce trajet en train, à l’aller comme au retour.

J’étais arrivée à Salé des heures avant les autres et l’heure du rendez-vous au logement. Pour ne rien arranger, l’adresse était impossible à trouver. Dans mon petit malheur, j’ai eu la chance de rencontrer des personnes adorables qui m’ont aidées (en réalité on a galéré et tourné une bonne dizaine de fois dans la ville) et accueillies avec de grands sourires, jusqu’à ce que l’équipe arrive.

Rabat & salé

Le lendemain nous avons visité Rabat avant de nous rendre au mariage le soir. Un mariage traditionnel marocain. Un moment inoubliable. Nous étions admirativement curieux.

Maroc enchanté

À mon retour à Marrakech, Sanaâ m’a offert un superbe Caftan bleu et doré, elle avait remarqué mon intérêt pour le bleu. Elle m’avait déjà fait cadeau du henné pour aller au mariage. J’avais été très touchée par ses jolies attentions et j’ai eu beaucoup d’émotion à les quitter. Cette famille, attentionnée, protectrice et attachante a rendu mes vacances inoubliables. Mon voyage s’est terminé par un retour à l’aéroport avec Sanaâ qui m’ a emmenée en mobylette et moi qui faisais rouler ma valise sur le côté. Le caoutchouc des roulettes n’a pas tenu le choc!

En définitive, je n’ai vu qu’une petite partie du Maroc mais, ça a été un voyage très dépaysant pour moi. Un pays qui vaut le coup de s’y attarder. Un rêve de petite fille et de jolis sourires.