La liberté de gérer son temps
15 mai 2016
12

Déjà environ six mois que j’ai choisi de ne plus bouder mes lundis, de ne plus attendre le vendredi pour retrouver le sourire et de planifier mes projets et loisirs de mon propre chef. En pratique, il y a quand même des petites choses à bien gérer pour que ça ne se passe pas dans la douleur.

S’il y a bien quelque chose que la vie de freelance nous enseigne, c’est que le temps est précieux. Il est important de savoir gérer son temps, en apprenant à optimiser son temps de production mais aussi en prenant du temps pour soi, et pour ses proches. Tout ça bien sûr en prenant le temps de bien faire les choses, bref tout est une question de temps!

J’ai beaucoup appris ces dernières semaines, notamment :

  • gérer la culpabilité de prendre du temps pour moi
  • Que oui on peut poster des choses sur twitter ou autres RS en passant, mais pas forcément pour autant le temps d’avoir de grandes conversations en messages privés
  • Qu’on ne peut pas toujours répondre au tél. en plein moment de production
  • Qu’il est parfois nécessaire d’expliquer aux amis et à la famille qu’on travaille réellement et qu’on ne peut pas toujours être à leur disposition en journée

Parce que quand on fait le choix de sa liberté ça implique aussi plus de responsabilités et ainsi savoir gérer son temps et son entourage. Il ne faut pas tomber dans l’excès (travailler trop, culpabiliser) mais comme on dit, chaque chose en son temps. Choisir la liberté c’est trouver le juste équilibre des choses pour concilier sa vie pro et perso, et surtout, porter son sourire & sa fierté beaucoup plus souvent.

Pour la manière de gérer son temps en général, je ne donnerai pas de règles à suivre car ce n’est pas mon truc, d’autant plus que j’estime que c’est en réalité souvent très personnel. Et ça doit le rester, nous avons tous notre manière de faire suivant notre environnement, notre expérience et notre caractère, il y a certainement des bonnes pratiques, mais la créativité nous permet de ne pas tous avoir les mêmes solutions à nos gestions du temps. Puis comme on le sait il faut parfois se tromper pour mieux gérer! En revanche je vous donne quelques petits trucs (simples) qui peuvent peut-être vous être utiles (ou pas, à vous de voir!) :

  • lire la semaine de 4 heures de Timothy Ferriss, qui est discutable sur bien des points mais qui donne de très bons conseils pour optimiser son temps de travail. Pour l’anecdote, je le lisais quand je vivais en Ile de France, et ce livre a eu le mérite de déclencher des discussions avec des gens dans les transports (comme quoi tout est possible! ^^)
  • Trouver un peu de temps à son planning pour faire du sport, ça fait du bien au corps et à l’esprit.
  • Si le planning le permet, se consacrer une journée ou demi-journée off par semaine à des choses qui font du bien (ciné, plage, magasins, moment avec amis/famille/moitié etc.) quit à joindre l’utile à l’agréable en faisant de la prospection client pendant ce temps de « détente ».
  • En plus de la todolist classique, écrire tous les matins avant de commencer sa journée de travail tout ce qui passe par la tête : liste de choses à faire, à penser ou qui stresse ou énerve (etc.) Ça libère l’esprit et a un pouvoir magique contre la procrastination dont on n’a certainement pas besoin quand son temps est précieux.
  • Avant de dormir ou après avoir terminé sa journée de travail, écrire ou repenser sa journée en faisant le bilan de ce en quoi on a de la gratitude ou qu’on est content d’avoir réalisé.

Depuis quelque temps j’ai un peu moins de temps pour écrire ici et commenter les autres blogs ou encore discuter sur les réseaux, mais je fais de mon mieux. Je suis encore au début de mon activité et ça me prend pas mal de temps, mais mon énergie est toujours bien présente et j’aime toujours autant venir écrire sur Nomaditude. Je remercie tous mes lecteurs fidèles pour leur patience et le temps qu’ils me consacrent.

Aujourd’hui je prends un peu de temps pour moi. Bon dimanche à vous, Bisous!

PS. Le ou la première qui me donne le nombre exact du mot « temps » utilisé dans cet article gagnera un peu de mon temps pour boire un verre! 😉